La GUE/NGL condamne l'invasion militaire turque des villages kurdes du nord-ouest de la Syrie

La GUE/NGL condamne l'invasion militaire turque des villages kurdes du nord-ouest de la Syrie

La GUE/NGL condamne l'invasion militaire turque dans des villages kurdes du nord-ouest de la Syrie.

Mes collègues Takis Hadjigeorgiou, Martina Michels et moi-même avons vivement critiqué la frappe unilatérale d'Erdoğan contre le groupe kurde YPG (Unités de protection du peuple), alors que la région est encore sous le choc des conflits en Syrie et en Irak.

Retrouvez cet article en anglais ici et la traduction française ci-dessous.

 

L'invasion militaire turque des villages kurdes condamnée

GUE/NGL - 22 janvier 2018

L'invasion de la Turquie en cours dans des villages kurdes du nord-ouest de la Syrie a été condamnée par GUE / NGL.

Les eurodéputés ont vivement critiqué la frappe unilatérale du président turc Recep Tayyib Erdoğan contre les YPG kurdes alors que la région est encore sous le choc des conflits en Syrie et en Irak.

L'eurodéputé chypriote et vice-président de la délégation du Parlement européen en Turquie, Takis Hadjigeorgiou, a déclaré :

« Nous condamnons fermement l'invasion turque du nord-ouest de la Syrie. Nous dénonçons cette violation de l'intégrité territoriale de la Syrie, de sa souveraineté et l'effusion de sang qu'elle a provoquée. Nous sommes avec toutes les forces de maintien de la paix qui appellent à la fin immédiate de l'invasion et du retrait des troupes turques. »

« Nous exprimons notre solidarité avec le peuple syrien et les Kurdes de Syrie et de Turquie qui sont constamment menacés par le gouvernement turc. »

« Pour ces raisons, j'ai envoyé une question urgente à la Haute Représentante de l'UE, Federica Mogherini, samedi, l'exhortant à prendre des mesures pour arrêter cette invasion et à présenter des initiatives qui mèneront à une solution de paix durable en Syrie. »

L'eurodéputée allemande Martina Michels a également critiqué l'action du président Erdoğan :

« Il est inacceptable que l'armée turque attaque des villages kurdes près de la ville d'Afrin. Mais cela va au-delà de la destruction systématique du groupe des YPG kurdes et va au coeur du rêve de longue date d'Erdoğan de détruire l'autodétermination kurde, pas seulement en Turquie mais aussi en Irak et en Syrie. »

« Ce que le Président turc a fait compromet complètement les efforts de la communauté internationale pour éradiquer la propagation de Daech, du Front Al-Nusra et des milices islamistes apparentées. Pendant ce temps, la guerre en Syrie se poursuit sans fin », a ajouté Martina Michels.

Pendant ce temps, l'eurodéputée française Marie-Christine Vergiat a qualifié l'invasion turque de déplorable :

« L'opération militaire de la Turquie dans la région kurde autour d'Afrin est déplorable. »

« Le président Erdoğan cherche à détruire les forces kurdes qui combattent Daech et stabilisent la région. Son régime place de nouveau les intérêts intérieurs avant le respect du droit international. »

« La communauté internationale doit agir rapidement en prenant position contre ces opérations et en renforçant notre soutien aux habitants d'Afrin », a-t-elle conclu.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche