Le groupe de la GUE/NGL condamne les expulsions violentes d'aujourd'hui dans la «jungle» de Calais

Le groupe de la GUE/NGL condamne les expulsions violentes d'aujourd'hui dans la «jungle» de Calais

Bruxelles, 1er mars 2016: Le groupe de la GUE / NGL condamne fermement l'expulsion violente d'une partie de "la jungle" à Calais aujourd'hui. Les volontaires ont rapporté des niveaux élevés de violence de la part des CRS, les forces de sécurité françaises, qui ont forcé des gens à évacuer leurs maisons en dépit de l'engagement du gouvernement à les évacuer progressivement et sans aucune violence. Les bénévoles et les ONG ont également mis en doute le fait que la promesse du gouvernement de ne pas détruire des abris vides ou abandonnés aujourd'hui n'ait été respectée.

Marie-Christine Vergiat, eurodéputée française de la GUE/NGL, commente : "Comme d'habitude, les promesses du gouvernement à Calais ne semblent pas avoir été tenues. On nous avait promis une évacuation progressive et sans violence. On nous parle d'humanisme et fermeté. On voit bien la fermeté et la violence. Mais décidément l'humanisme ne fait plus partie du vocabulaire de ce gouvernement. Ces femmes, hommes et enfants sont des êtres humains. Ils doivent être traités avec humanisme et dignité dans le respect de leurs droits."

Miguel Urbán, eurodéputé de la GUE/NGL ajoute: "Les images que nous voyons et les témoignages par les organisations pro-droits de l'homme dans la région et par les personnes qui sont directement touchées sont horribles et scandaleux, en raison de leur caractère arbitraire et de leur brutalité. Le gouvernement français et l'Union européenne montrent, une fois de plus, qu'ils n'agissent rapidement et de façon affirmée que lorsqu'il s'agit de s'en prendre aux personnes les plus vulnérables et à leurs droits, mais ils refusent de faire face aux causes structurelles du déplacement forcé de centaines de milliers de personnes qui ont besoin de protection et qui cherchent des soins appropriés, la protection et l'intégration dans la dignité.

Remarque pour la presse: le groupe de la GUE / NGL est allé à Calais le mardi 1er Décembre pour évaluer la situation dans la jungle où, à ce moment, vivaient environ 4.500 réfugiés. La délégation visait à évaluer la situation sur le terrain, dans le camp, à la lumière des rapports des conditions effroyables de vie, le viol, la violence policière et les attaques des extrémistes de droite. La délégation a rencontré des ONG et des réfugiés sur place. Voir le communiqué de presse de la GUE /NGL sur la visite ici: http://www.guengl.eu/news/article/gue-ngl-meps-shocked-at-undignified-co...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche