Le Parlement européen pour lever l'interdiction des farines animales

Le Parlement européen pour lever l'interdiction des farines animales

07/07/2011 - Le Parlement européen s'est exprimer pour lever l'interdiction des farines animales, et autoriser leur utilisation pour les non-herbivores, c'est-à-dire la volaille, les poissons et le porc. J'ai voté contre cette autorisation. Si le Parlement européen ne cesse de se targuer de l'importance de la traçabilité dans le domaine alimentaire, il admet lui-même que pour l'instant il n'existe pas de garantie de séparation nette des produits issus de farines animales des autres, que ce soit au moment de l'abattage ou du transport.

Le Parlement européen dans ce texte, cède aux pressions des lobbies au détriment de la santé publique. Je m'insurge contre ce vote. L'argument avancé dans cette résolution d'un déficit de protéines en Europe me semble être loin de justifier un tel risque.

Nous voyons bien ici que face à la pression des lobbies, la majorité du Parlement européen renie le principe de précaution, et n'hésite pas à prendre des risques pour la santé publique avec pour seule contrepartie une demande à la Commission d'améliorer la traçabilité.

Marie-Christine Vergiat

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche