Le Parlement européen vote enfin en faveur de visas humanitaires européens

Voir la vidéo

Je me suis exprimée le 15 novembre 2018 en session plénière à Strasbourg au sujet des visas humanitaires. Il y a urgence à demander des visas humaniaires européens, surtout quand on voit que 90% des bénéficiaires de protection internationale dans l'UE ces 3 dernières années sont arrivées de façon irrégulière notamment en traversées avec les conditions et les risques que l'on sait. Les visas humanitaires pourraient permettre d'éviter les drames en mer.

Suite à un problème technique, nous n'avons pas pu voté le texte en novembre. Ce rapport a donc été adopté en décembre par la plénière.

Retrouvez cette vidéo sur ma chaîne Youtube.

Marie-Christine Vergiat, au nom du groupe GUE/NGL . – "Monsieur le Président, ce dossier sur les visas humanitaires est tristement représentatif des évolutions européennes sur les migrations. Sous la pression des nationalistes de l’extrême droite, les pays européens déshonorent les valeurs de l’accueil, alors que notre histoire, notamment à l’Ouest, est nourrie de mouvements de personnes fuyant la misère, les persécutions, les pogroms et les conflits. Cinquante millions d’Européens ont ainsi migré entre le milieu du XIXe siècle et la première guerre mondiale, et cela a continué ensuite jusqu’à la chute du mur de Berlin.

Qu’en est-il aujourd’hui? L’Europe accueille 6 % des réfugiés dans le monde, soit un réfugié pour 1 000 habitants. Au Liban, les réfugiés représentent plus de 25 % de la population. Et c’est nous qui accueillerions toute la misère du monde? Au moins 37 000 personnes identifiées – et sans doute beaucoup plus – sont mortes en Méditerranée. Il s’agissait pour la plupart de demandeurs d’asile. Ces personnes sont mortes faute de voies régulières, faute de visas humanitaires notamment. Eh oui! 90 % des personnes à qui les États ont accordé une protection internationale sont arrivées de façon irrégulière, avec les risques que l’on sait. Les réinstallations, Monsieur le Commissaire, ne sont pas à la hauteur, et ce n’est même pas le sujet. Certains de ceux qui nous gouvernent auront un jour à rendre compte de leur incurie face à cette crise mondiale des réfugiés.

Je remercie M. López Aguilar pour sa ténacité. Le rapport n’est pas à la hauteur de mes espoirs. Les États membres refusent toute discussion au motif que ces visas existent déjà au niveau national. Or, nous avons besoin sur ce sujet, comme sur d’autres, de solidarité européenne et nous acceptons le mélange comme vous nous y avez invités, Monsieur le Commissaire."

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche