Le Parlement européen vote pour l'interdiction de la pêche électrique... mais il reste encore beaucoup à faire !

Le Parlement européen vote pour l'interdiction de la pêche électrique... mais il reste encore beaucoup à faire !

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 16 janvier 2018 sur la conservation des ressources halieutiques et protection des écosystèmes marins par des mesures techniques.

Ce paquet législatif vise, nous dit-on, à moderniser les mesures techniques concernant la capture des ressources halieutiques ainsi que l’exploitation d’engins de pêche et l’interaction entre la pêche et les écosystèmes marins pour « mieux contribuer à la réalisation des objectifs de la nouvelles politique commune de la pêche ». 

Ces mesures réglementent ce que l’on peut pêcher, comment, avec quoi, quand et où pratiquer la pêche.

Développer une pêche socialement et écologiquement durable, tout en contribuant au développement de formes alternatives de pêche est le seul moyen de permettre une croissance durable des régions dépendantes de la pêche.

Or les alignements proposés ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Pire, ils pérennisent des pratiques nocives pour les ressources halieutiques et les fonds marins (filets dérivants, pêche en eaux profondes, etc).

Je me félicite qu’un amendement porté par mon collègue Younous Omarjee, que j’ai signé avec d’autres députés GUE/NGL, écologistes et socialistes, interdisant la pêche électrique soit adopté, et j’espère que le Conseil suivra cette position.

Cependant, l'équilibre entre intérêts économiques, sociaux et environnementaux n’est pas au rendez-vous et le texte adopté reste en deçà de ce que l’on pourrait attendre, je me suis donc abstenue sur ce paquet.

Retrouvez le texte adopté ici

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche