Les fonds publics européens ne doivent pas se substituer aux responsabilités incombant aux grandes entreprises.

Bruxelles, 25 février 2016: Le Parlement européen a adopté à une large majorité le rapport de Tomáš Zdechovský demandant la mobilisation du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation à hauteur de 1 million d’euros pour 412 travailleurs licenciés dans des usines détenues par Saint-Gobain Glass.

 

Le Parlement européen a adopté à une large majorité le rapport de Tomáš Zdechovský demandant la mobilisation du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation à hauteur de 1 million d’euros pour 412 travailleurs licenciés dans des usines détenues par Saint-Gobain Glass.

Saint-Gobain Glass n’en est pas à son coup d’essai en matière d’obtention du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation puisque ses travailleurs licenciés en ont déjà bénéficié en 2015.

Cela fait suite à un plan de licenciement de 4 000 travailleurs en France en 2008.

Le rapport met en avant la situation déclinante de l’industrie du verre et de l’emploi en Wallonie face à la concurrence asiatique. Mais à aucun moment la responsabilité pourtant accablante des actionnaires dans ces licenciements ni les plans de délocalisations ne sont évoqués dans le rapport! Les fonds publics européens ne doivent pas se substituer aux responsabilités incombant aux grandes entreprises.

J’ai donc comme d’habitude dès lors qu’il s’agit de grandes entreprises, voté contre ce rapport.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche