Lettre à Neelie Kroes Commissaire européenne sur la fermeture de l'ERT

Le 13 juin 2013 j'ai tenu à alerter formellement Neelie Kroes, commissaire européenne, sur la fermeture brutale de l'ERT la radiotélévision publique grecque. Voici ci-dessous le contenu de la lettre.

Marie-Christine Vergiat

Membre de la commission « Culture et éducation »
Coordinatrice GUE/NGL

A l'attention de Neelie Kroes,
Vice-présidente de la Commission européenne
Commissaire en charge de la stratégie numérique

Strasbourg, le 13 juin 2013

Madame la Commissaire,

Je souhaite vous faire part de ma profonde inquiétude et même de mon indignation face à la décision des autorités grecques de mettre fin au fonctionnement des services publics nationaux de radiodiffusion (ERT).
Comme vous le savez, le 11 juin 2013, le gouvernement grec a annoncé, par un acte ministériel et sans approbation préalable du Parlement grec, la fermeture de l’ensemble des services de l’ERT. Cet acte a pris effet immédiatement et la programmation audiovisuelle a cessée avant minuit la même journée, faisant de la Grèce le seul pays de l’Union européenne sans accès à un service de radio et de télévision public et des 2.656 salariés de l’ERT des chômeurs, sans aucun préavis.
Il y a crainte que cette décision affecte également le service de préservation et de diffusion des archives historiques de l’ERT dont la valeur est inestimable non seulement pour la Grèce mais aussi pour l’Europe car elles font partie de l’héritage culturel européen commun.
La Grèce prive ses citoyens de leur accès à des médias publics, portant ainsi atteinte à un outil essentiel du pluralisme alors que la Commission européenne, comme le Parlement européen, ne cessent d’insister sur la place essentielle du service public de radiodiffusion pour la démocratie et la liberté d’expression au sein de l’Union européenne et dans le monde.
Le Commissaire Olli Rehn, interrogé au Parlement européen, a déclaré que la Commission européenne prend note de cette décision du gouvernement grec, « prise de façon autonome », et ajouté que « la Commission n'a pas recherché la fermeture d'ERT, mais […] ne remet pas non plus en cause le mandat du gouvernement grec pour gérer le secteur public en Grèce [...]. La Commission comprend la situation difficile du personnel d'ERT et nous attendons que les licenciements annoncés soient mis en œuvre en pleine conformité avec le cadre juridique applicable ".
Cette déclaration est pour le moins consternante. D’une part, elle fait de cette décision une conséquence directe du mémorandum et d’autre part, comment prétendre espérer que les licenciements annoncés doivent être faits dans un cadre légal alors que justement ceux-ci ont été faits au mépris des règles les plus élémentaires en ce domaine.
Hier, le Premier ministre grec a déclaré qu’il n’était pas question de supprimer la chaîne publique- ce qui a néanmoins été fait- mais de la rendre « saine ». Au vu des déclarations de quelques parlementaires européens grecs, cet « assainissement » semble être plus politique qu’économique et cela ne fait qu’ajouter aux inquiétudes.
La Grèce est le premier pays frappé par la « crise » et l’« austérité » qui sacrifie son service public national de radiodiffusion et avec lui, une partie de son héritage.
Alors que l’UE fait de la liberté d’expression et du pluralisme des médias une de ses valeurs fondamentales, il semble difficile d’en rester là et il convient de condamner tant sur le fond que sur la forme cette décision du gouvernement grec.
Je souhaiterais donc, Madame la Commissaire, connaitre votre point de vue sur cette violation grave des droits fondamentaux et savoir si vous envisager d’interpeler les autorités grecques et de prendre des mesures pour faire respecter les valeurs européennes.
Je vous remercie de l’attention que vous voudriez bien porter à cette demande et, dans l’attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Madame la Commissaire, l'expression de mes salutations distinguées.

 

Marie-Christine Vergiat

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche