Libéralisation des visas : Oui, mais dans le cadre de véritables politiques de partenariat !

Voir la vidéo

Je me suis exprimée le mardi 20 février 2018 en commission LIBE au sujet des accords d'exemption de visas pour les séjours de courte-durée passés entre l'Union européenne et l'île de la Barbade et l'île Maurice.

Je suis ce dossier depuis 2009 ce qui me permet d’avoir une libre appréciation. Mon groupe est par nature favorable à la libéralisation des visas. Je voudrais insister sur le fait que cette politique est beaucoup à géométrie variable.

Quand on regarde les pays cités-là c’est particulièrement significatif parce que ce sont des pays pour lesquels la libéralisation des visas va surtout profiter aux Européens. Ce sont de très belles destinations de vacances, donc il serait bien que la libéralisation des visas puisse être utilisée dans le cadre de véritables politiques de partenariat.

Je pense notamment à nos amis tunisiens pour lesquels il y a de grandes difficultés à ouvrir des négociations qui soient bénéfiques pour les deux partenaires.

Je rejoins ce qui a été dit sur la transparence et la nécessité de respecter les traités européens par rapport à ces questions, c’est à dire que le Parlement européen soit bien saisi en amont, Mme Gabriel qui a longtemps été notre rapporteur sur ces questions a souligné à de multiples reprises cet élément-là et je crois qu’il faut continuer d’insister sinon c’est se moquer du Parlement européen et de ses droits, si nous sommes systématiquement après coup.

Nous devons être informés des négociations et nous devons être saisis avant que les accords soient mis en œuvre sinon cela n’a aucun sens.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche