Libéralisation des visas pour le Kosovo : Il est temps de traiter les citoyens kosovars à égalité avec leurs voisins des Balkans

Libéralisation des visas pour le Kosovo : Il est temps de traiter les citoyens kosovars à égalité avec leurs voisins des Balkans

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 13 septembre 2018 sur la liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures et de ceux dont les ressortissants sont exemptés de cette obligation (Kosovo*)

Le Kosovo restait le seul État des Balkans qui ne bénéficiait pas encore de la libéralisation des visas avec l'Union européenne et ce alors que les négociations en ce sens ont débuté en janvier 2012.

Le principal obstacle à cette libéralisation résidait surtout dans la non-reconnaissance de cet État par certains États membres ainsi que la conclusion d’un accord de délimitation de sa frontière avec le Monténégro ce qui a été fait en mars dernier.

Dans ce contexte, la Commission européenne n'avait jamais exigé autant d'éléments pour une libéralisation de visas. Le Kosovo a rempli ses engagements et a modifié nombre de ses législations en vue de lutter notamment contre la criminalité organisée et la corruption.

Étant favorable par principe à la libéralisation des visas de court séjour (les seuls qui sont de la compétence de l'UE), j'ai bien évidemment voté pour.

Il était plus que temps que les citoyens de ce pays soient traités sur un pied d'égalité avec tous leurs voisins des Balkans.

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=REPORT&reference=A8-2...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche