Lignes directrices pour l’emploi : En réalité, elles visent à satisfaire les objectifs d’austérité du "Semestre européen"

Lignes directrices pour l’emploi : En réalité, elles visent à satisfaire les objectifs d’austérité du "Semestre européen"

Explication de vote sur les lignes directrices pour les politiques de l’emploi des Etats membres adoptée le 4 avril 2019 par le Parlement européen.

Le Parlement européen devait se prononcer sur l’actualisation des lignes directrices pour l’emploi dans les Etats membres de l’Union pour l’année 2019. Ces lignes directrices sont censées déterminer les priorités et objectifs communs en matière d’emploi dans les Etats membres, lesquels doivent les prendre en compte dans leurs politiques d'emploi et leurs programmes de réforme.

Elles servent également de base aux « recommandations » faites à chaque pays pour réaliser les objectifs dans le cadre du « Semestre européen » de coordination des politiques économiques.

La Commission voulait maintenir en 2019 les lignes directrices formulées en 2018 en prétendant les aligner sur les principes du « Socle européen des droits sociaux ».

Sauf que la ligne directrice n°5 demande que les salaires soient prévisibles, transparents et ajustés à l’évolution de la productivité et que des niveaux de salaires minimaux soient garantis en tenant compte de leur incidence sur la compétitivité.

Même chose avec la ligne directrice n°8 qui demande de soutenir les réformes retardant l’âge de départ à la retraite !

Il s’agit donc clairement de s’inscrire dans le respect des objectifs d’austérité du Semestre européen. Même si ces « lignes directrices » n’ont pas vraiment de caractère contraignant, pour moi c’est non.

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche