Loi électorale dans l'UE : L’instauration d’un seuil d’éligibilité est contraire à une représentation parlementaire diversifiée

Loi électorale dans l'UE : L’instauration d’un seuil d’éligibilité est contraire à une représentation parlementaire diversifiée

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 2 juillet 2018 sur la réforme de la loi électorale dans l'UE

Ce rapport portait sur la modification de la loi électorale européenne.

Il s’agit essentiellement d’instaurer un seuil d’éligibilité dans tous les Etats membres qui ne peut être supérieur à 5% des voix. 

L’instauration d’un seuil d’éligibilité est contraire à une représentation parlementaire diverse à l’image de la société. Ce système induit mécaniquement une concentration des sièges entre les mains des grands partis. C’est en contradiction avec la volonté croissante de nombre d’électeurs de pouvoir exprimer des choix plus variés et sortant des clivages rationnels. 

La GUE/NGL s’est toujours exprimé contre l’instauration de ces seuils et à titre personnel je suis particulièrement sensible à cette question.

Nous avons en effet toujours compté en notre sein une grande diversité de profils. Une caractéristique utile pour représenter la diversité des citoyens européens.

Sur la forme, le Parlement européen avait fait une proposition en ce sens en 2015 mais il s’agit d’une prérogative du seul Conseil qui doit être adopté à l’unanimité, consensus obtenu très tardivement.

Résultat, nous nous sommes retrouvés aujourd’hui à ratifier en bloc une proposition du Conseil sans possibilité d’amendement.

J’ai voté contre cette proposition du Conseil.

Lien vers le texte : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fTEXT...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche