Maïs génétiquement modifié : Combien de fois devra-t-on rappeler qu'on ne joue pas avec la santé !

Maïs génétiquement modifié : Combien de fois devra-t-on rappeler qu'on ne joue pas avec la santé !

Explication de vote sur les deux objections adoptées par le Parlement européen le 1er mars 2018 concernant l'autorisation de maïs génétiquement modifié.

À plusieurs reprises, le Parlement européen a rejeté des propositions de la Commission visant à mettre sur le marché des aliments contenant des OGM.

Elle persiste, au mépris du principe de précaution, et malgré les insuffisances des évaluations menées par l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) sur les risques du maïs génétiquement modifié.

En l’espèce, il s'agit de deux nouvelles objections visant à refuser l’autorisation de deux nouveaux types de maïs génétiquement modifié supposés être plus résistants aux herbicides dans les pays où les plantes génétiquement modifiées sont cultivées. Les laboratoires nous demandent donc d’autoriser la culture de plantes OGM parce qu’on utilise trop de pesticides sur les autres plantes. C’est totalement absurde.

Le Parlement européen a déjà adopté cinq objections depuis septembre sur ce même type de variétés d'OGM auxquelles viennent s’ajouter ces deux dernières objections.

Je me félicite que le Parlement fasse front contre les OGM et l’obstination de la Commission.

Pour moi, c’est toujours non, on ne joue pas avec la santé des citoyens européens.

J’ai voté en faveur de ces nouvelles objections.

 

Le texte adopté est accessible ici.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche