Marions pêche traditionnelle et tourisme durable

  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_term_node_tid_depth::operator_options() should be compatible with views_handler_filter_in_operator::operator_options($which = 'title') in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/modules/taxonomy/views_handler_filter_term_node_tid_depth.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 0.
Marions pêche traditionnelle et tourisme durable

Explication de vote

Le combat pour la survie de la pêche côtière traditionnelle est un des combats de la GUE/NGL depuis plusieurs années. Ce rapport s’inscrit tout à fait dans le souci de la sauvegarde et, au-delà, du développement de cette forme de pêche, alternative à l’industrie.

Il préconise de diversifier les activités des pêcheurs dans le secteur du tourisme.

Pour venir en aide aux pêcheurs, ce texte s’articule autour de trois pôles : économique, social et environnemental.

Concrètement, il s’agit de venir en aide aux communautés côtières dans le respect de leurs traditions, de mettre en place un modèle économique viable et, de saisir cette opportunité pour préserver le patrimoine côtier et insuffler une culture écologiquement responsable, en direction notamment des touristes.

Ce rapport s’inscrit donc dans une vision forte de l’économie sociale et solidaire.

C’est pourquoi, j’ai voté pour.

 

Date du vote: 04/07/2017

Lien vers le texte adopté

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche