Militants anti G20 poursuivis à Nice

Militants anti G20 poursuivis à Nice

Cannes le 28 novembre 2011 - Mardi 1er novembre Adrian Arcones Hernandez, Xabier Urmeneta Esparza et Miguel Albéniz Pérez, venus d’Espagne pour participer à la manifestation contre le G20, ont été interpellés par la police à Nice. Accusés de port et de transport d'armes de sixième catégorie pour avoir dans le coffre de voiture du matériel d’escalade, l’un d’eux étant alpiniste, le Parquet les poursuivait en outre pour tentative d'organiser des actions violentes en bande, avec le risque de 10 ans d’emprisonnement.

Devant la démesure de cette accusation, formulée en comparution immédiate, le Tribunal n’a retenu que le premier chef d’inculpation et les a condamné à 4 mois de prison, dont 3 avec sursis.
Ils devraient sortir donc le 2 décembre. Mais le Parquet a fait appel de cette condamnation.
La section LDH de Cannes-Grasse dénonce cet acharnement judiciaire sans raison. La LDH s’insurge surtout, une fois de plus, contre la volonté des pouvoirs publics d’instrumentaliser la Justice pour décourager l’action militante, s'abaissant même à de faux prétextes pour traîner les militants devant les tribunaux.

Henri ROSSI
Président de la section cannes-grasse

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche