Mise en oeuvre de la politique de cohésion - explication de vote

Strasbourg, le 11/05/2016 : Avec un budget de 350 milliards pour la période 2014-2020, la politique de cohésion est une des principales politiques de l'Union en termes budgétaires.

Avec un budget de 350 milliards pour la période 2014-2020, la politique de cohésion est une des principales politiques de l'Union en termes budgétaires. En théorie, la politique de cohésion est censée réduire les disparités économiques, sociales et territoriales entre les régions et compléter les autres politiques européennes dans le domaine de l’éducation, de l’emploi, de l’énergie, de l’environnement, de la recherche et de l’innovation.

Malheureusement, la volonté des institutions européennes est de plus en plus d'en faire un moyen de soumission aux politiques économiques de l'Union et notamment les réformes structurelles, l'application du semestre européen et donc de manière générale à l'austérité. On tourne donc de plus en plus le dos aux objectifs initiaux. Cette résolution soutient cette dérive et demande d’en accélérer la mise en œuvre tout en souhaitant la simplifier pour tenir compte des retards de paiement et de la lenteur de finalisation des programmes en cours. La GUE/NGL a essayé pendant les négociations de remettre en cause ces évolutions néfastes. Sans succès. Le PPE et S&D ont notamment tous deux voté l’amendement portant sur les réformes structurelles

. J'ai choisi de m'abstenir pour tenir compte de la nécessité de ces financements à des projets notamment régionaux mais en refusant de cautionner cette nouvelle orientation.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche