Modification du traité: Non à une procédure accélérée faisant fi du contrôle parlementaire

Modification du traité: Non à une procédure accélérée faisant fi du contrôle parlementaire

"Je trouve remarquable que la plupart des groupes aient fait état de leurs préoccupations alors que nous modifions le traité par le biais d'une procédure accélérée," a déclaré le président du groupe GUE/NGL Lothar Bisky au cours du débat de ce matin sur le mécanisme permanent de stabilité et la proposition du Conseil de modifier le traité afin de mettre en place ce mécanisme pour les pays de la zone euro.

2011-03-09

Tout mécanisme futur de gestion de crise ne devrait pas créer de structures parallèles, a-t-il dit, et le contrôle démocratique et parlementaire devrait être garanti à toutes les étapes. 

"Une telle décision fondamentale ne peut pas être prise à l'aide d'un processus d'une "Europe par décret" a-t-il ajouté, expliquant l'opposition du groupe GUE/NGL au rapport. "Bien que les gens disent le contraire, cela créerait un précédent," a conclu Bisky. 

"Cela fait juste un peu plus d'un an que le traité de Lisbonne est entré en vigueur. Pourtant nous en sommes déjà à le modifier par un second traité. Le traité de Lisbonne était-il si médiocre qu'il doive constamment être changé?" a demandé le député Søren Søndergaard (GUE/NGL, Danemark). 

Le traité de Lisbonne a été vendu aux citoyens avec l'argument qu'il serait permanent et qu'il donnerait plus d'influence au Parlement européen. "Non seulement les citoyens ne sont pas impliqués dans le débat, mais le changement proposé signifierait que les grandes décisions peuvent être prises au niveau de l'UE sans le Parlement européen", a-t-il dit.  

En outre, en accord avec les syndicats européens, le député a déclaré que ce changement pourrait ouvrir la voie à une ingérence du haut vers le bas dans le cadre des conventions collectives dans toute l'UE avec des conséquences désastreuses pour les échelles de rémunération des travailleurs. "Est-ce vraiment la façon de rallier les citoyens au projet européen?" a conclu Søndergaard.
 
GUE/NGL PRESS CONTACTS:

Gay Kavanagh +32 473 84 23 20
David Lundy + 32 485 50 58 12
Gianfranco Battistini + 32 475 64 66 28
Inga Keilmann (DE) +32 493 60 10 23
www.guengl.eu

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche