Mon intervention sur la gestion des urgences humanitaires par le Parlement européen

Voir la vidéo

Chaque jeudi aprés-midi de session plénière les parlementaires européens abordent la question des urgences humanitaires dans un hémicycle quasiment vide. Lors de mon intervention sur la situation en Irak j'ai tenu à rappeler que le Parlement européen doit changer d'approche en ce qui concerne les droits de l'Homme, il en va de la crédibilité de l'Union européenne en la matière.

Madame la Présidente, mon groupe, la GUE/NGL, ne s'est pas associé à la résolution commune sur ce sujet, pas plus qu'à celle sur le Tibet. Les séances de ce jeudi après-midi prennent un tour de plus en plus surréaliste dans cet hémicycle tant par le vide que nous constatons que par les sujets abordés et la façon dont ceux-ci sont traités. Les prismes récurrents de certains, ici, sur tel ou tel pays ou sur tel ou tel sujet vont à l'encontre de la conception universaliste et indivisible des droits de l'homme tels qu'ils sont explicités par les textes internationaux que nous prétendons défendre.

Cette façon de voir et de faire nuit à la crédibilité de l'Union européenne en ce domaine et fait le jeu de ceux qui disent que les Européens ont une vision occidentale des droits de l'homme et qu'ils cherchent, là encore, à imposer leur modèle.

Chers collègues, je vous rejoins pour dénoncer les condamnations à mort, dont celle de Tarek Aziz, et les exécutions qui sont très nombreuses en Iraq mais qui touchent y compris des femmes et des enfants, et j'aurais aimé que nous dénoncions de la même façon la situation des milliers de personnes détenues sans motif, sans procès et soumises à la torture. J'aurais aimé que nous dénoncions les exactions commises par les forces iraquiennes et par les forces d'occupation, que nous dénoncions aussi les enfants soldats et, tout particulièrement aujourd'hui, en cette journée internationale des violences à l'égard des femmes, les violences dont sont victimes les femmes en Iraq, dans le cadre de ce conflit. J'aurais aimé aussi que nous dénoncions la façon dont les États-Unis ont abandonné le camp d'Ashraf sans se préoccuper des centaines de personnes qui vivaient dans ce camp.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche