Mon intervention sur l'Année européenne des citoyens 2013

Voir la vidéo

22/10/2012 - Je voudrais tout particulièrement remercier notre rapporteure, mais aussi nos rapporteurs fictifs notamment en LIBE et en CULT [puisque je suis rapporteure pour avis dans cette commission].

J'ai envie de dire : Que de chemin parcouru ! Car, pour le moins, les discussions avec le Conseil, sous présidence danoise, avaient mal commencé.

Il faut dire que la proposition initiale était inacceptable pour le Parlement. 

Nous ne pouvions admettre une Année européenne des citoyens dans laquelle nous n'aurions pas parlé de citoyenneté, de la façon dont les citoyens peuvent être mieux associés au fonctionnement de nos institutions, à la définition des politiques de l'Union, qui leur donne toute leur place, et nous avons encore du travail.

Nous ne pouvions admettre que l'on dise que si le fossé se creuse entre les institutions européennes et ses citoyens, c'est uniquement parce que les citoyens méconnaissent leurs droits en matière de libre circulation. On sait ce qu'il en est.

Le citoyen européen ne peut pas être vu comme un simple consommateur qui méconnait ses droits et à qui on donne rendez-vous tous les 5 ans pour les élections européennes.

L'éducation, la culture ont toute leur place dans ce débat.

J'espère que nous posons là un jalon pour ouvrir le grand chantier de la citoyenneté européenne dans le respect bien évidemment des compétences de chaque Etat membre.   

J'ai un regret : c'est que nous ne donnions pas à cette Année européenne les moyens financiers dont elle en a besoin. 

Merci à la présidence chypriote d'être là et d'avoir intégré la citoyenneté dans ses priorités.

Commentaires

un vrai chantier !!! j

un vrai chantier !!!

j aime 

merci MCV

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche