Montée des violences néofascistes en Europe : La résolution demande la fermeture ou l’interdiction des organisations néofascistes

  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_term_node_tid_depth::operator_options() should be compatible with views_handler_filter_in_operator::operator_options($which = 'title') in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/modules/taxonomy/views_handler_filter_term_node_tid_depth.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 0.
Montée des violences néofascistes en Europe : La résolution demande la fermeture ou l’interdiction des organisations néofascistes

Explication de vote sur la résolution du Parlement européen adoptée le 25 octobre 2018 sur la montée des violences néofascistes en Europe

Europol a noté un doublement des arrestations pour des actes répréhensibles commis par des groupes d’extrême droite l’année dernière. 

Parmi les derniers, l’attaque par des militants de Casa Pound en Italie contre ma collègue de la GUE, Eleonora Forenza, le 21 septembre dernier ou celle de Génération identitaire contre SOS Méditerranée.

Plus largement, les violences notamment contre les défenseurs des droits de L’Homme, les migrants et les réfugiés ou les personnes LGBTI se multiplient.

La résolution demande la fermeture ou l’interdiction des organisations néofascistes. Elle rappelle aussi l’impunité dont jouissent certaines de ces organisations dans certains États membres.

Ainsi en France, les agissements de Génération Identitaire au Col de l’Echelle n'ont pas été poursuivis alors que des citoyens et des militants d'organisations d’aide aux migrants font l’objet de poursuites judiciaires comme pour les 7 de Briançon.

La lutte contre ce phénomène ne peut se résoudre uniquement par des mesures répressives et je me félicite que le texte insiste sur les politiques éducatives, la formation des forces de l’ordre ou encore la responsabilité des plateformes en ligne dans la diffusion des propos de haine mais l’analyse politique des causes profondes de ces phénomènes comme la montée des inégalités reste absente.

J’ai néanmoins bien évidemment voter pour cette résolution.

 
Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche