Non aux plantes OGM, on ne joue pas avec la santé des européens !

Non aux plantes OGM, on ne joue pas avec la santé des européens !

Explication de vote sur l'autorisation de la mise sur le marché de soja génétiquement modifié

En 2012 et 2013, les laboratoires Dow AgroSciences et Bayer ont demandés aux autorités des Pays-Bas une autorisation pour la mise sur le marché de produits à base de soja génétiquement modifié. Ces deux graines de soja sont supposées être plus résistantes aux herbicides dans les pays où les plantes génétiquement modifiées sont cultivées.

On se pince ! Les laboratoires nous demande donc d’autoriser la culture de plantes OGM parce qu’on utilise trop de pesticides sur les autres, cela me semble quelque peu inapproprié.

Cela l'est d'autant plus que, selon des études indépendantes, l'évaluation des risques pour ces deux graines de soja n'est pas acceptable dans sa forme actuelle et qu’il existe toujours des lacunes et des incertitudes sur leur toxicité tout comme sur leur impact sur le système immunitaire et le système reproducteur.

Pour moi, c’est non, on ne joue pas avec la santé des citoyens européens contre la résistance aux pesticides. Je me félicite que les deux objections déposées par le Parlement aient été adoptées.

Ces demandes d’autorisations sont contraires au principe de précaution, la Commission devra revoir sa copie.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche