Non à l'utilisation de l'aide au développement à des fins militaires

Non à l'utilisation de l'aide au développement à des fins militaires

Explication de vote

Ce rapport vise à accorder l'autorisation d'entrer en négociations interinstitutionnelles pour soutenir l’initiative de la Commission visant à élargir la portée de l’instrument européen contribuant à la stabilité et à la paix afin d'y inclure le renforcement des capacités militaires.

L’objectif de ce rapport est donc de contourner les règles en vigueur qui excluent les activités destinées à financer le secteur de la défense et les acteurs militaires dans les pays tiers.

Je suis fermement opposée à l’utilisation de l’aide au développement à des fins militaires. C'est à l'encontre des traités européens. La base juridique de cette proposition est donc clairement erronée.

Je souhaite au contraire que l’instrument contribuant à la stabilité soit utilisé à des fins purement civiles, que des mesures soient prises en faveur de l’éradication de la pauvreté, de la prévention des conflits, de la non-prolifération et du désarmement.

Ce règlement crée un dangereux précédent qui permettra d'utiliser l'aide au développement à des fins militaires, en tordant abusivement l’interprétation de la base juridique des traités.

J’ai donc voté contre cette décision d’ouverture de négociations interinstitutionnelles et je déplore que le respect des traités soit à géométrie variable selon les sujets.

Date du vote : 14/09/17

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche