Oui à une protection efficace et ambitieuse pour protéger les lanceurs d'alerte !

Oui à une protection efficace et ambitieuse pour protéger les lanceurs d'alerte !

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 24 octobre 2017 au sujet des mesures légitimes visant à protéger les lanceurs d'alerte qui agissent au nom de l'intérêt public

Comme on l'a vu après les révélations de Snowden, le LuxLeaks ou les Panama Papers, les lanceurs d’alerte prennent des risques importants pour leur liberté et même leur vie comme on vient de le voir avec l’assassinat de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia qui travaillait notamment sur les Panama Papers. Sous la pression, la Commission européenne a dû lancer une consultation en vue d’une législation spécifique sur la protection des lanceurs d’alerte.

Ce rapport d’initiative du Parlement apporte sa contribution pour qu'une protection législative efficace et ambitieuse soit mise en place. Il propose notamment une définition large du lanceur d’alertes et dénonce le rôle néfaste de certains acteurs du secteur privé et des clauses de confidentialité.

On l’a vu dans de nombreux cas ; lorsque les alertes internes à une entreprise ou une administration ne suffisent pas, il devient indispensable de rendre public certaines affaires et donc de protéger ceux qui sont à l’initiative de la divulgation des informations ; le rôle des lanceurs d’alertes étant essentiel à un bon fonctionnement de la démocratie.

Malgré les pressions et les tentatives pour l'édulcorer, ce rapport est positif. J'ai donc voté pour. Reste à le traduire dans les actes.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche