Pacte mondial sur les migrations : Ce pacte fait l’objet de compromis mais le compte n’y est pas !

Voir la vidéo

Après l'approbation du Pacte de pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, retrouvez mon intervention sur le sujet lors du débat qui avait lieu le 13 novembre 2018 à Strasbourg. Ce pacte fait l’objet de compromis, mais pour moi, le compte n’y est pas !

La vidéo de mon intervention est également disponible sur ma chaîne Youtube.

"Marie-Christine Vergiat, au nom du groupe GUE/NGL . – Madame la Présidente, le pacte mondial pour l’émigration est source de beaucoup d’espoir. Le secrétaire général de l’ONU a intitulé son rapport initial «Rendre l’immigration bénéfique pour tous».

Ce pacte, pour rallier le plus grand nombre – vous l’avez dit – fait l’objet de compromis, mais pour moi, le compte n’y est pas. À l’heure de la mondialisation, de l’inter-connectivité croissante, tous les êtres humains ne sont pas égaux en droit et en dignité face à la mobilité et à la migration. Ce droit n’est ouvert qu’à un tiers des habitants de la planète et, à y regarder de près, le pacte s’adresse d’abord aux deux autres tiers, ceux du Sud.

Imaginons que l’on applique chacun des objectifs du pacte aux migrants ayant une nationalité européenne. Ils sont 60 millions, soit près de deux fois plus que le nombre de migrants africains. Ils devraient donc être concernés. Si ce pacte n’est qu’un outil de gouvernance pour bloquer l’immigration du sud, c’est un leurre. La détention doit rester l’exception, dit-on. Les expulsions doivent se faire dans le respect du droit international, sans risque pour la vie et sans exposition à des traitements inhumains, selon des procédures précises respectueuses de la légalité. Dont acte, soyons positifs.

Souhaitons par conséquent que chaque État qui apposera sa signature à ce pacte le respectera à la lettre pour que tous les migrants vivent décemment, quel que soit leur statut, sur tous les territoires, dans le respect des droits et des libertés fondamentales. Regardons, ici ou ailleurs, la réalité des chiffres des migrations, comme nous y invite à juste titre le premier objectif du pacte. Que l’Union fasse respecter ses principes, chiche!"

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche