Perturbateurs endocriniens : Le Parlement demande à la Commission de remédier d’urgence au vide législatif actuel

Perturbateurs endocriniens : Le Parlement demande à la Commission de remédier d’urgence au vide législatif actuel

Explication de vote sur la résolution adoptée par le Parlement européen le 18 avril 2019 pour un cadre complet de l’UE en matière de perturbateurs endocriniens

Bien qu’ils soient identifiés depuis plusieurs années et que leur dangerosité pour la santé humaine soit avérée, les perturbateurs endocriniens continuent à être omniprésents dans les objets de la vie quotidienne.

On les trouve par exemple dans les boîtiers d’ordinateur, les contenants en plastique, les textiles, certains jouets ou encore les produits cosmétiques.

L’exposition à ces produits est liée à de nombreux troubles de santé chroniques, notamment l’obésité, l’autisme, les troubles de la reproduction, l’hyperactivité et certains cancers. Les coûts de santé publique associés aux perturbateurs endocriniens sont estimés à entre 46 et 288 milliards d'euros par an dans l'UE.

Malgré ces risques, la législation européenne reste très peu contraignante en la matière.

C’est dans ce contexte que le Parlement a adopté une résolution demandant à la Commission de remédier d’urgence à ce vide législatif et de prendre les mesures nécessaires afin de minimiser l’exposition globale aux perturbateurs endocriniens.

Le Parlement européen propose notamment que l'UE adopte une définition commune basée sur celle de l’OMS et qu'elle promeuve la recherche en ce domaine.

La lutte contre les perturbateurs endocriniens devrait être une priorité tant pour la santé humaine que la protection de l’environnement.

J’ai voté pour cette résolution et me félicite qu’elle ait été adoptée à une large majorité.

 
Lien vers le texte adopté :
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche