Pour de nouveaux outils contraignants contrele travail forcé - explication de vote

Strasbourg, le 08/09/2015 : Le travail forcé est une forme intolérable d’exploitation de l’être humain qui demeure pourtant toujours une réalité.

Près de 21 millions de personnes dans le monde sont aujourd’hui victimes de travail forcé dont 1,6 millions sur le sol européen.

Les premières victimes sont le plus souvent les populations les plus vulnérables, et surtout les migrants en situation irrégulière, population pour lesquelles il est souvent difficile de faire valoir leurs droits et leurs revendications. De par cette situation, elles sont en général soumises au chantage de leurs employeurs. Ce non-respect du droit humain et des droits fondamentaux sur le sol européen est intolérable et c’est pourquoi il était nécessaire de mettre enfin à jour la Convention contre le travail forcé qui datait de 1930. Il est primordial de renforcer le droit du travail et non de le laisser s’affaiblir comme les récentes politiques européennes ont eu tendance à le faire.

J’ai donc voté pour ce rapport présenté par mon collègue Patrick Le Hyaric qui propose de nouveaux outils contraignants pour obliger les Etats à mettre en œuvre des plans de lutte contre ces formes illégales de travail forcé.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche