Pour des statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations

Pour des statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations

Je suis co-auteure d'une déclaration écrite soumise au Parlement européen sur l'instauration de statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations.
Cette déclaration est d'une très grande importance pour nombre d'organisations qui travaillent avec nous pour la promotion d'une Europe sociale.
Cette déclaration insiste sur la nécessité de reconnaître au niveau européen une réalité que certains Etats membres reconnaissent au niveau national, c'est un outil qui permettra d'intervenir au plan économique avec d'autres statuts que ceux de sociétés de capitaux avec comme seul objectif la recherche du profit et de donner une réalité à la liberté d'association au niveau européen.

Les déclarations écrites sont adoptées si la moitié des députés du Parlement signe. Une déclaration n'a pas de force législative directe mais c'est un outil fréquemment utilisé par les députés européens pour lancer le débat sur un sujet et faire pression sur les autres institutions.

Ci-dessous le texte de la déclaration.

Déclaration écrite sur l'instauration de statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations déposée parMarc Tarabella, Regina Bastos, Pascal Canfin, Marie-Christine Vergiat et Renate Weber

Le Parlement européen,

– vu sa résolution du 19 février 2009 sur l'économie sociale,

– vu sa résolution du 20 mai 2010 intitulée "Donner un marché unique aux consommateurs et aux citoyens",

– vu l'article 123 de son règlement,

A. considérant que la richesse et l'équilibre d'une société tiennent à la diversité de son entrepreneuriat, et que les associations, les mutuelles et les fondations contribuent à cette diversité en proposant un modèle d'entreprise propre, basé sur des valeurs fondamentales, telles que la solidarité, le contrôle démocratique et la primauté des objectifs sociaux sur le profit,

B.  considérant que, les associations, les mutuelles et les fondations s'étant jusqu'à présent essentiellement développées à l'échelle nationale, doivent améliorer leur ouverture transfrontalière afin d'augmenter au maximum leur potentiel entrepreneurial au sein de l'Union européenne, 

1. observe qu'il est nécessaire d'établir les conditions d'une égalité de traitement permettant aux associations, aux mutuelles et aux fondations de disposer des instruments et des possibilités équivalents à ceux dont disposent les autres structures organisationnelles et juridiques, conférant ainsi une dimension européenne à leur organisation et à leurs activités;

2. engage la Commission à faire le nécessaire pour présenter des propositions de statuts européens pour les associations, mutuelles et fondations, à proposer une étude de faisabilité et une évaluation d'impact des statuts des associations et des mutuelles, et à compléter l'évaluation d'impact du statut des fondations, en temps utile;

3. charge son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des signataires, à la Commission, au Conseil, ainsi qu'aux gouvernements et aux parlements des États membres.

 

Pour plus d'informations sur ces questions :

- Mon interview sur le statut européen des associations pour "Idées en mouvement"

- Article d'euractiv.fr "les mutuelles françaises plaident pour un statut européen"

- Article de la mutualité fançaise " Décision de la Commission européenne : quelle fiscalité pour les complémentaires?"

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche