Pour la protection des abeilles et le développement de l’apiculture en Europe

Pour la protection des abeilles et le développement de l’apiculture en Europe

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 1er mars 2018 concernant les perspectives et enjeux du secteur apicole de l’Union européenne.

Le secteur de l’apiculture dans l’Union européenne constitue le revenu principal ou secondaire de plus de 620 000 personnes dont 50 000  en France.

La situation des apiculteurs est aujourd’hui loin d’être facile, confrontés notamment à la multiplication sur le marché européen de produits qui ne sont pas du vrai miel : le miel étant le troisième produit le plus contrefait dans le monde.

Or, aujourd’hui 84 % des espèces végétales et 76 % de la production alimentaire en Europe dépendent de la pollinisation par les abeilles. L’affaiblissement des colonies d’abeilles et la baisse de production de miel a pris des proportions catastrophiques : - 50% dans certains pays et jusqu’à - 100% dans certaines régions. De 1990 à 2016, la production en France est passée de 35 000 à 9 000 tonnes.

Le Parlement demande donc à la Commission et aux États membres de mettre en place un plan de lutte à grande échelle pour la protection des abeilles et le développement de l’apiculture en Europe.

Je me félicite qu’une interdiction des pesticides néfastes et des néonicotinoïdes ait été votée tout comme un amendement de ma collègue et amie galicienne Lidia Senra pour créer des aires de protection pour les abeilles locales.

 

Le texte adopté est disponible ici.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche