Pour la protection des droits des employé-e-s de maison - explication de vote

Bruxelles, le 28/04/2016 : Ce rapport, rédigé par ma collègue et amie Konstantina Kuneva, députée de Syriza, porte sur la situation des femmes employées de maison, auxiliaires de vie et gardes d'enfants dans l'UE. Elle connait ce secteur où elle a longtemps été syndicaliste et l'a payé fort cher puisqu'elle a été victime d'une agression.

Ce rapport, rédigé par ma collègue et amie Konstantina Kuneva, députée de Syriza, porte sur la situation des femmes employées de maison, auxiliaires de vie et gardes d'enfants dans l'UE. Elle connait ce secteur où elle a longtemps été syndicaliste et l'a payé fort cher puisqu'elle a été victime d'une agression.

Dans l'UE, 88% des travailleurs domestiques sont des femmes dont une majorité de migrantes. Peu formées, elles travaillent dans ce secteur surtout pour survivre et faire vivre leurs familles. Ces femmes travaillent majoritairement hors de tout contrat de travail ce qui les rend particulièrement vulnérables et les prive de leurs droits fondamentaux dont la protection sociale. Elles sont très souvent victimes de harcèlement, de violences, de traite d’êtres humains… Face à de tels enjeux, le Parlement demande à la Commission de pousser les Etats membres à agir notamment pour professionnaliser ces métiers. Le rapport demande qu'un observatoire européen soit créé et que les Etats membres appliquent la législation relative à l’égalité de salaires et de traitement, luttent contre le travail non déclaré, source de violence et assurent les droits des travailleurs domestiques y compris la représentation syndicale.

La droite européenne s'est sans surprise abstenue sur ce rapport et moi j’ai voté pour bien évidemment.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche