Pour la reconnaissance des biens communs - explication de vote

Strasbourg, le 08/09/2015 : Je me réjouis de l'adoption du rapport de ma collègue irlandaise de la GUE/NGL, Lynn Boylan. Ce rapport critique la réponse de la Commission à l'ICE Droit à l'eau et à l'assainissement, première ICE à avoir été adoptée après avoir récolté 1,8 millions de signatures dans l'UE.

La Commission européenne y avait répondu faiblement, ne s’engageant qu’à respecter la législation européenne sur l'eau, à améliorer l'information des citoyens et à instaurer un dialogue structuré entre les parties prenantes sur la transparence dans le secteur de l'eau. Le rapport demande notamment la reconnaissance de l'importance du droit à l'eau et à l'assainissement ainsi qu'en tant que bien public et non en tant que marchandise, s'oppose aux coupures d'eau demandant aux États membres de mettre immédiatement un terme à ces situations, nie la prétendue neutralité de la Commission au sujet de la propriété de l'eau vu les programmes de privatisation de la Troïka, et demande d'exclure définitivement des règles du marché intérieur et de tout accord commercial l'eau, et de ne promouvoir d'aucune manière la privatisation des services liés à l'eau. C'est un rapport important pour des combats futurs pour la défense des services publics et la reconnaissance des biens communs.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche