Pour la résolution sur les monnaies virtuelles - explication de vote

Bruxelles, le 26/05/2016 : Le « Bitcoin » est une monnaie cryptée et virtuelle. C’est de l’argent électronique qui a la particularité de se développer indépendamment de toute autorité notamment étatique, bancaire ou même entrepreneuriale. Le "Bitcoin" est la monnaie virtuelle la plus répandue et la plus utilisée dans le monde depuis son lancement en 2011.

Le « Bitcoin » est une monnaie cryptée et virtuelle.

C’est de l’argent électronique qui a la particularité de se développer indépendamment de toute autorité notamment étatique, bancaire ou même entrepreneuriale.

Le "Bitcoin" est la monnaie virtuelle la plus répandue et la plus utilisée dans le monde depuis son lancement en 2011.

Ce type de monnaie présente nombre d'avantages : pas de coût entre les transactions, pas d’intermédiaire, paiement rapide...

Mais elle n'est pas exempte de risques pour les utilisateurs du fait même de son absence de régulation, de sa volatilité et de sa dépendance aux algorithmes qui peuvent en faire un outil spéculatif non négligeable.

L’utilisateur non protégé peut donc se faire hacker et perdre son argent sans compensation.

Cette monnaie peut même servir au blanchiment de capitaux et donc financer les réseaux criminels ou le marché noir. C'est pourquoi elle a été interdite dans certains pays.

Le rapport soumis au Parlement européen est un rapport qui m'a paru équilibré présentant les risques et les améliorations nécessaires en invitant à la prudence tout en prenant en compte le faible impact de ce type de monnaie sur l’économie actuelle notamment en Europe.

En tenant compte de ces éléments, j'ai voté pour.

 

 

 


 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche