Pour la résolution sur sur la pauvreté : une perspective d'égalité entre hommes et femmes - explication de vote

Bruxelles, le 26/05/2016 : Les femmes, et notamment les mères célibataires, les femmes âgées,  migrantes ou handicapées sont les principales victimes de l'aggravation de la pauvreté et de l’exclusion sociale qui résulte des politiques d’austérité menées en Europe.

Les femmes, et notamment les mères célibataires, les femmes âgées,  migrantes ou handicapées sont les principales victimes de l'aggravation de la pauvreté et de l’exclusion sociale qui résulte des politiques d’austérité menées en Europe.

Cela s’explique notamment par la persistance des écarts de salaire et de pension entre femmes et hommes en raison notamment des interruptions de carrières pour s’occuper des enfants et de la très large part des femmes dans les emplois à temps partiel.

Il serait grand temps que les Etats membres favorisent une réelle égalité entre femmes et hommes grâce au développement de services publics de qualité notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé et au renforcement des différents types de congés (congé maternité, congé paternité, congé parental). 

En outre, cela fait maintenant plus de dix ans que l’on attend la révision de la législation existante pour combler les écarts de rémunération et réduire les écarts de pension entre les hommes et les femmes alors même que cette question est inscrite dans les Traités depuis l'origine de la construction européenne.

Ce rapport de la commission " Femmes " du Parlement européen dresse comme souvent de bons constats et fait de bonnes préconisations.

J'ai donc bien évidemment voté pour en espérant que celui aura quelques incidences sur les politiques des États membres.

 

 

 


 


 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche