Pour le principe de précaution dans les denrées pour nourrissons - explication de vote

Strasbourg, le 20/01/2016 : Cette résolution s’oppose à un projet d’acte de la Commission prolongeant notamment l'autorisation de niveaux de sucre trois fois supérieurs aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé dans les denrées alimentaires pour nourrissons et jeunes enfants.

Cette résolution s’oppose à un projet d’acte de la Commission prolongeant notamment l'autorisation de niveaux de sucre trois fois supérieurs aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé dans les denrées alimentaires pour nourrissons et jeunes enfants. Même si je ne partage pas toutes les analyses de cette résolution, le plus important me parait être de poursuivre dans l’idée du principe de précaution et de tout faire pour protéger les jeunes enfants et les nourrissons. L’introduction d’aliments trop sucrés affecte tout particulièrement le développement des jeunes enfants et contribue à la hausse de l’obésité infantile y compris en influant leur goût à court et long terme. C’est un problème de santé publique de plus en plus alarmant. De plus, conformément là aussi aux recommandations des organismes internationaux en matière de santé, la tolérance zéro doit prévaloir quant aux pesticides contenus dans ces produits alimentaires. Pour toutes ces raisons, j'ai voté en faveur de cette résolution s'opposant au projet d'acte de la Commission et je me félicite qu’il ait été adopté.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche