Pour l'interdiction des OGM à fin d'alimentation humaine - explication de vote

Strasbourg, le 22/12/2015 : Le Parlement européen a rejeté l'autorisation de la Commission d'importer deux OGM (NK603 et T25) à des fins d'alimentation humaine, usant de son droit de s'opposer à des mesures réglementaires de la Commission.

Le Parlement européen a rejeté l'autorisation de la Commission d'importer deux OGM (NK603 et T25) à des fins d'alimentation humaine, usant de son droit de s'opposer à des mesures réglementaires de la Commission. Ceci montre le peu de cas que fait la Commission du positionnement du Parlement européen en matière d'OGM. La Commission a toujours autorisé les demandes déposées, et l'EFSA a toujours donné des avis positifs aux demandes d'autorisation. Cette décision de la Commission, qu'elle a prise le 4 décembre, est contraire à la proposition de révision législative faite en avril 2015 permettant des interdictions nationales, même si elle a été rejetée par le Parlement européen en octobre dernier car ne satisfaisant ni les partisans ni les opposants aux OGM. Par ailleurs, la Commission n'a toujours pas donné suite à la promesse de M. Juncker de remettre à plat la procédure d'évaluation des demandes et d'autorisation/interdiction des OGM dans l'UE. J'ai voté pour le rejet de ces deux autorisations. Ce vote est un nouveau signal politique du Parlement européen pour que la Commission révise enfin les législations européennes relatives aux OGM et qu'elle entende enfin la voix des citoyens européens.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche