Pour une approche globale de lutte contre la pauvreté- explication de vote

Entre 2008 et 2013, le nombre de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'Union européenne est passé de 117 millions à 122,6 millions, soit 16,7% de la population. Cette évolution va à l'encontre de l'objectif défini dans la stratégie Europe 2020 visant à réduire d'au moins 20 millions le nombre de personnes touchées ou menacées par la pauvreté d'ici 2020.

Le rapport adopté invite notamment la Commission et les États Membres à adopter une approche globale pour lutter contre la pauvreté regroupant les politiques sociales, économiques, d'éducation, d'emploi, d'énergie, de transport, de signer un moratoire sur les coupures de chauffage en hiver. Il préconise aussi d’effectuer une analyse d'impact sur les régimes de revenu minimum dans l'Union européenne et de mieux utiliser les fonds structurels.

Ce rapport d'initiative fait une assez bonne analyse de la situation. Il est dommage que ce ne soit qu'un vœu pieux qui ne remet pas en cause l'origine même de cette évolution : les politiques d'austérité. J'ai voté en faveur du rapport.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche