Pour une législation sur l'économie circulaire - explication de vote

L'économie circulaire a pour but de réduire la consommation de ressources et de matières premières et les différentes pollutions par l'amélioration du recyclage, de l'efficacité énergétique, de la réduction du volume des déchets et une meilleure conception des produits.

Certains amendements de la droite ont affaibli la résolution, supprimant les objectifs contraignants d'ici à 2030 pour ne maintenir qu'une référence vague pour 2050. La réduction des déchets alimentaires ou industriels, représentant un part importante des déchets, a été sortie du champ d'application, lobby industriel oblige.

La Commission avait retiré en décembre 2014 cette question de son agenda de travail. Par cette résolution, le Parlement demande au contraire une proposition d'ici à la fin de l'année. Cette résolution est complémentaire de celle sur les emplois verts. Sans beaucoup d'illusions sur la volonté d'avancer sur ces idées tant de la Commission que des Etats membres, j'y vois néanmoins quelques pistes à travailler dans le cadre de la définition d'une autre économie. J'ai donc là aussi voté pour sans illusion pour autant. Le PPE et le FN ont voté contre.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche