Pour une lutte efficace contre la pauvreté infantile - explication de vote

Strasbourg, le 24/11/2015 : Ce rapport de ma collègue portugaise du PCP constate la progression de la pauvreté infantile en Europe. Ainsi, entre 2008 et 2012, le nombre d'enfants menacés par la pauvreté ou l'exclusion sociale a augmenté d'environ un million, soit 26,5 millions d'enfants.

La pauvreté infantile croît parallèlement aux inégalités sociales et les pays ayant les niveaux d'inégalités sociales les plus élevés sont ceux qui affichent les taux de pauvreté infantile les plus importants.

Politiques de répartition des richesses et politique de l'emploi, bien mises à mal ces dernières années par les politiques d'austérité au bénéfice de la réduction des déficits budgétaires et de la dette, sont des outils majeurs d'intervention pour faire changer les choses à terme.

Il faut développer les aides sociales en faveur des enfants et de leurs parents (allocations de chômage par exemple), promouvoir des législations garantissant les droits sociaux et la sécurité des ménages ou encore intégrer dans les budgets nationaux des dépenses destinées à lutter contre la pauvreté infantile.

Sans révision des règles européennes, ce rapport restera lettre morte. Je vote néanmoins pour.

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-2015-0401&language=FR&ring=A8-2015-0310

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche