Programme "Europe des citoyens" : une tentative de réécriture de l'histoire européenne

Voir la vidéo

Intervention 18/11/2013 - "Europe pour les citoyens" est un tout petit budget. Symbole de la place que l'UE accorde à ses citoyens au-delà des beaux discours : 169 millions d'euros pour 7 ans, soit plus ou moins 20 millions annuels à rapporter aux 2 petits millions du budget pour l'année européenne des citoyens.
Comme si c'était encore trop, la majorité de ce parlement a réécrit les objectifs de ce programme, réduisant la partie "citoyenneté" et participation civique au bénéfice d'un volet "mémoire de l'histoire européenne", limitée à l'histoire moderne, banalisant le nazisme, amalgamant fascisme, stalinisme et communisme. Une première...

Et quel mépris pour les millions de communistes qui ont donné leur vie en luttant contre le nazisme et le fascisme entre autre dans le sud de l'Europe.
Loin de moi l'idée de refuser de prendre cette histoire en compte, mais l'histoire européenne n'a pas commencé avec la Seconde Guerre mondiale et ce n'est pas aux politiques de l'écrire ou de la cadenasser.
Ce sont des siècles d'histoire qui ont construit l'Europe et il serait bon de ne pas l'oublier, notamment parce que dans cette histoire, les pays européens n'ont pas toujours eu le beau rôle (je pense notamment au colonialisme et à la traite négrière).
A la GUE/NGL nous ne cautionnerons donc pas ces dérives et voterons contre ce budget.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche