Programme "Europe pour les citoyens": contre l'instrumentalisation de l'histoire à des fins politiques !

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat - Députée européenne Front de Gauche - Membre de la commission Culture et éducation - 26 novembre 2012

Ce matin était voté en commission Culture et Education (CULT) le programme "Europe pour les citoyens" pour la période (2014-2020). Par le passé, celui-ci a permis de financer nombre de travaux d'ONG, mais aussi des jumelages entre différentes villes européennes... Le Conseil, soutenu par la majorité des députés CULT, a profondément transformé la proposition initiale de la Commission. Désormais, 25% de ce programme (contre 4% auparavant) seront consacrés à la "mémoire de l'histoire européenne", terme ambigu, qui va au delà du nécessaire "devoir de mémoire" à l'égard des victimes des régimes totalitaires.

Nous ne pouvons accepter que soit transmis aux nouvelles générations le mensonge historique qui consiste à assimiler communistes et nazis en oubliant les dictatures fascistes qui furent à l'œuvre au sud de l'Europe (Italie, Espagne, Portugal, Grèce) ou le passé colonial de certains pays membres.

A l'heure ou certains pays sous prétexte de lutte anti-communiste, réhabilitent des nazis (pays Baltes, Autriche...), ou d'autres ont essayé de légitimer leur passé colonial (loi de 2005 en France), cette réécriture de l'histoire est insupportable. Elle fait injure à la mémoire de tous les communistes et des autres démocrates qui combattirent les régimes totalitaires en le payant souvent de leur vie.

Construire une Europe pour les citoyens nécessite de prendre en compte la diversité des peuples et de respecter les différentes cultures des pays de l'Union européenne. C'est aussi ouvrir largement la porte à une vision critique de l'UE, de sa construction et de son histoire.

Et, il faut se garder de toute instrumentalisation politique de l'histoire en garantissant la pleine liberté des historiens et chercheurs.
Le Parlement européen, pour la première fois de son histoire a tourné le dos à cette vision. Je le regrette sincèrement.

 

 

Ci-dessous le rapport minoritaire déposé par Marie-Christine Vergiat, Inês Zuber, et Lothar Bisky. Ce texte sera annexé au rapport adopté par la Commission culture et éducation et présenté aux députés européens lors de la séance plénière.

 

Fichier attachéTaille
Rapport_minoritaire.pdf74.71 Ko

Commentaires

l histoire

Parfaitement en accord avec MCV

Cordialement.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche