Exigeons la protection temporaire pour les tunisiens arrivés principalement en France via l'île de Lampedusa

Exigeons la protection temporaire pour les tunisiens arrivés principalement en France via l'île de Lampedusa

Communiqué de Marie-Christine Vergiat -Députée européenne Front de gauche -membre de la commission Libertés-civiles, justice et affaires intérieures -  membre de la sous-commission Droits de l'Homme - Strasbourg le 9 juin 2011

Avec 13 autre parlementaires européens j'ai demandé au Conseil des ministres de l'UE réunis au conseil justice et affaires intérieures, l'activation de la directive 2001/55 c'est-à dire l'activation de la protection temporaire aux tunisiens arrivés ia l'Ile de Lampedusa depuis le 14 janvier.

Lettre ouverte de députés européens
aux Ministres des Etats membres de l'UE en charge des Affaires Intérieures
en vue de la réunion du Conseil JAI des 9 et 10 juin

Ce mercredi 8 juin, nous avons reçu au Parlement européen une délégation de
Tunisiens arrivés sur le sol de l'Union européenne par l'île de Lampedusa depuis le 14
janvier. Ils plaident au nom des 25 000 tunisiens qui ont quitté la Tunisie suite à la
chute du régime de Ben Ali, en faveur de l'activation de la directive 55/2001 qui
permet l'octroi d'une protection temporaire en cas d'afflux massif.

Les témoignages que nous avons recueillis motivent l'octroi d'un tel droit temporaire
au séjour et au travail pour ces personnes tunisiennes, notamment issues du sud Est de
la Tunisie. Cette région historiquement déshéritée souffre durement de la baisse
drastique des activités touristiques et transfrontalières, directement impactée par les
conséquences humaines et sociales dramatiques de la guerre en Lybie.

Ces circonstances exceptionnelles rendent le retour à court terme en Tunisie
particulièrement difficile. Au contraire, l'accueil temporaire dans l'UE permettrait une
issue positive pour tous ceux qui après avoir conquis leur liberté veulent tout
simplement voir leur dignité respectée. C'est essentiel pour eux-mêmes, pour leurs
proches et pour le soutien effectif au processus de démocratisation en cours.

C'est pourquoi, considérant que les conditions de mise en œuvre sont aujourd'hui
réunies, nous vous demandons solennellement de bien vouloir mettre fin à la situation
précaire et humiliante de ces personnes en décidant, lors de la réunion de Conseil JAI
des 9 et 10 Juin prochains, d'activer la directive 55/2001.

Veuillez agréer, Messieurs les Ministres, nos salutations respectueuses.

Kader Arif (France, S&D)
Jean-Luc Bennahmias (France, ALDE)
José Bové (France, Verts/ALE)
Rosario Crocetta (Italie, S&D)
Karima Delli (France, Verts/ALE)
Hélène Flautre (France, Verts/ALE)
Nathalie Griesbeck (France, ALDE)
Sylvie Guillaume (France, S&D)
Eva Joly (France, Verts/ALE)
Nicole Kiil-Nielsen (France, Verts/ALE)
Patrick Le Hyaric (France, GUE/NGL)
Catherine Trautmann (France, S&D)
Marie-Christine Vergiat (France, GUE/NGL)
Bernadette Vergnaud (France, S&D)

Cc/ Commissaire aux Affaires Intérieures, Mme Cécilia Malmström.

Voir également le communiqué du 8 juin 2011 suite à la visite des migrants tunisiens au Parlement européen : l'urgence de l'action de l'UE
http://eurocitoyenne.com/content/apres-la-visite-des-migrants-tunisiens-au-parlement-europeen-lurgence-de-laction-de-lue

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche