Protéger les données des européen-ne-s face aux potentielles velléités des Etats-Unis

Protéger les données des européen-ne-s face aux potentielles velléités des Etats-Unis

Explication de vote

À la suite de l'invalidation du "Safe Harbor" par la Cour de justice de l'Union européenne, en octobre 2015, l’Union Européenne et les États-Unis ont négocié entre 2015 et 2016 un nouvel accord dit « bouclier de protection des données » afin de réglementer le transferts de données personnelles d’un État membre de l'Union vers les USA. Au terme de ce nouvel accord, la protection des données, dans le cadre de tels transferts, est supposé être identique à celle de l’Union Européenne.

Au vue des révélations d’espionnage venant tant d’un fournisseur américain privé que de l’utilisation abusive des données par la NSA ou le FBI, la prudence est de mise.

Le Parlement Européen juge que de nombreuses inquiétudes subsistent quant à une utilisation dévoyée des données et demande à avoir pleinement accès aux conditions de réexamen de l’accord.

J’ai voté pour cette résolution qui demande aux autorités européennes chargées de la protection des données, de surveiller le mécanisme et de s’assurer que les droits fondamentaux des citoyens européens soient garantis. C’est un minimum mais c’est mieux que rien.

 

Date du vote : le 6 avril 2017

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-2017-0131&language=FR&ring=B8-2017-0235

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche