Rapport 2016 de la BCE : Le Parlement européen réaffirme son adhésion aux politiques ordo-libérales de la BCE...

Rapport 2016 de la BCE : Le Parlement européen réaffirme son adhésion aux politiques ordo-libérales de la BCE...

Explication de vote sur le rapport du Parlement européen adopté le 6 février 2018 concernant le rapport annuel de la Banque centrale européenne en 2016.

Le Parlement européen a adopté son rapport annuel concernant la Banque centrale européenne pour 2016.
 
Cette année, le rapport du Parlement européen peut paraître un peu moins dramatique que ceux des années précédentes notamment grâce à l’adoption d’amendements en matière de transparence proposés en Commission des affaires économiques et monétaires par Dimitrios Papadimoulis le rapporteur fictif de la GUE/NGL.
 
Je regrette cependant qu’aucun des amendements proposés par notre groupe en session plénière n’ait été adopté.
 
Nos propositions soulignaient bien évidemment notamment les conséquences désastreuses de l’épuration du système bancaire des prêts dits « non-productifs » sur les ménages à faibles revenus qui perdent bien trop souvent leur logement après avoir eu recours à ce type de prêts dont ils ne sont pourtant pas responsables.
 
Nous condamnions l’attitude de la BCE sur les titres de créances grecques et demandions la restitution sans conditions à la Grèce des bénéfices tirés de la pression fiscale exercée sur le peuple grec.
 
Le Parlement européen ne nous a bien évidement pas suivi dans cette voie réaffirmant une fois encore de façon très majoritaire son adhésion aux politiques ordo-libérales des institutions européennes dont la BCE est un symbole, voire un pilier.
 
J’ai donc bien évidemment voté contre ce rapport.

 

Retrouvez le texte adopté ici

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche