RDC : obliger les multinationales à respecter la législation sur les "minerais de sang"

Voir la vidéo

Je suis intervenue en session plénière le jeudi 18 janvier 2018 au sujet de la République Démocratique du Congo (RDC). J'appelle notamment à davantage de responsabilité de la part des multinationales qui font leurs affaires en RDC sur fond de désordre et de conflit.

Je suis particulièrement satisfaite que le Parlement européen ait voté en faveur de l'amendement que j'ai déposé en ce sens, appelant notamment la Commission et les États membres de l'UE à prendre les mesures qui s’imposent contre les entreprises européennes qui ne respectent pas les normes internationales ou qui n’indemnisent pas de manière satisfaisante les victimes de violations des droits de l’homme relevant directement ou indirectement de leur responsabilité.

Retrouvez cet amendement ici : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+AMD+...

Voici mon intervention que vous pouvez aussi retrouver ici.

"Madame la Présidente, « La RDC, ou le désordre comme art de gouverner » titrait un grand journal du soir de mon pays.

Ce pays est malade de ses richesses. Son président, en poste depuis 17 ans quasiment jour pour jour, veut se maintenir au pouvoir à tout prix.

Au seul Kasaï, là où ont eu lieu les pires massacres de ces derniers mois, on dénombre près de 5 000 morts, 89 charniers et 1 000 000 de déplacés.

Le gouvernement modifie le code minier pour que les Congolais bénéficient de l’exploitation minière – sic. On pourrait en rire, si ce n’était pas aussi dramatique. Les régions minières sont ravagées par les conflits; la responsabilité des multinationales ne cesse d’être pointée par les rapports internationaux. Les anciennes colonies semblent perdre la main, ce qui explique sans doute que la Belgique va y revoir fondamentalement sa coopération.

Alors comment aider le peuple congolais? Sans doute en soutenant une enquête internationale sur les massacres, mais surtout en obligeant les entreprises européennes à respecter les droits de l’homme, à commencer par la législation sur les minerais de sang."

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche