Réduction des émissions de gaz à effet de serre des poids lourds : le Parlement exige des objectifs ambitieux

Réduction des émissions de gaz à effet de serre des poids lourds : le Parlement exige des objectifs ambitieux

Explication de vote sur le rapport du Parlement du 14 novembre 2018 concernant la proposition de directive sur les normes applicables aux émissions de CO2 des véhicules utilitaires lourds neufs

La stratégie européenne pour une mobilité à « faibles émissions » veut que d’ici la fin du siècle, les émissions de gaz à effet de serre (GES) des transports soient d’au moins 60 % inférieures à leurs niveaux de 1990 et tendent vers un taux zéro. Les émissions des véhicules lourds, c’est à dire camions, autobus et autocars, représentent environ 6 % des émissions de l’UE et 25 % des émissions de CO2 du transport routier dans l’UE. Pourtant, elles ne sont actuellement pas réglementées.

La Commission européenne a proposé de fixer des normes en la matière et demandé une réduction de 15% du 1er janvier 2025 au 31 décembre 2029 et de 30% à partir du 1er janvier 2030, sous réserve d’un réexamen en 2022.

Le Parlement a considéré que ces objectifs n’étaient pas assez ambitieux et a demandé une réduction des émissions de 20% d'ici 2025 et de 35% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2019.
C’est un signal fort notamment aux constructeurs pour leur demander de réduire les émissions de leurs véhicules. Je vote pour même si je ne fais pas d’illusion sur les futures négociations en trilogue, vu la réticence des États en la matière.

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche