Remettre en question la logique de libéralisation des transports à l’oeuvre dans le RTE-T

Remettre en question la logique de libéralisation des transports à l’oeuvre dans le RTE-T

Explication de vote sur le Rapport sur le renforcement du maillage et de l'accessibilité des infrastructures de transport en Europe centrale et orientale (2015/2347(INI))

Je partage bien des objectifs énoncés dans ce texte. Je citerai notamment la nécessité d’améliorer le maillage et l’accessibilité des infrastructures de transport, l’impératif de lier ces travaux à une transition écologique plus poussée et à l’insertion sociale des populations vulnérables sur le plan économique, ou encore l’importance d’établir les liaisons manquantes.

Je m’étonne dès lors que ce texte ne dénonce à aucun moment la logique de libéralisation des transports à l’oeuvre dans le RTE-T. Car partout où elle est à l’oeuvre, la recherche de rentabilité amène les investisseurs à diminuer le maillage de transports publics en commun et donc à faire fi des impératifs d’accessibilité pour toutes et tous, et même de transition écologique (les modes de transports favorisés étant souvent individuels et toujours plus polluants).

Il y a aussi urgence à mettre un terme et a minima à réévaluer certains grands projets dont la pertinence au fil du temps est de moins en moins démontré. Ils peuvent dès lors s'avèrer inutiles voire dangereux, en plus de coûts exorbitants incompréhensibles en période de "restrictions" budgétaires

J’ai donc voté contre ce texte

 

Date du vote: 25/10/2016

 

Lien vers le texte adopté: http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-2016-0408&language=FR&ring=A8-2016-0282

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche