Résolution du Parlement européen pour la protection des journalistes d'investigation en Europe

Résolution du Parlement européen pour la protection des journalistes d'investigation en Europe

Explication de vote sur la résolution adoptée le 19 avril 2018 par le Parlement européen sur la protection des journalistes d’investigation en Europe: le cas de Jan Kuciak, journaliste slovaque, et de Martina Kušnírová

Le Parlement européen a adopté une résolution sur la protection des journalistes d’investigation en Europe à la suite de l’assassinat fin février de Jan Kuciak, journaliste slovaque et sa compagne Martina Kušnírová.

Jan Kuciak enquêtait sur des affaires de corruption dans les milieux d'affaires et politiques en Slovaquie. Avant sa mort, il travaillait sur les liens entre la mafia calabraise et des hommes politiques slovaques.

À la suite de ces assassinats, des manifestations ont eu lieu en Slovaquie pour dénoncer la corruption et la politique de Robert Fico, Chef du gouvernement qui a dû démissionner.

La résolution souligne l’importance des lanceurs d'alerte et dénonce le risque de concentration horizontale de la propriété des médias. Elle souligne également le refus de la Commission de publier en 2017 un rapport anticorruption.

Le texte appelle les pouvoirs publics à protéger les journalistes d’investigation contre toute forme d’intimidation et de menace. Plus encore, il invite les autorités slovaques à enquêter sur les irrégularités et fraudes signalées dans les travaux de Kuciak.

J’ai bien évidement voté en faveur de cette résolution pour éviter que d’autres drames de ce genre à l’égard de journalistes d’investigation ne se reproduisent, à l’image de Jan Kuciak et de Daphne Caruana Galizia assassinée en octobre 2017.

Texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+MOTION+...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche