Roms : Assez de haine, assez de bouc-émissaires ! Faisons preuve de courage politique et donnons-nous les moyens d'intégrer ces populations dans le respect de leurs droits fondamentaux

Communiqué de Marie-Christine Vergiat - 27/09/2013 - Les propos de Manuel Valls sont scandaleux. On peut se demander si c'est de la bêtise, de l'ignorance ou s'il s'amuse à jouer avec le feu. Comment tolérer qu'il dise que ces gens ne vivent pas comme nous alors que les Roms de Roumanie sont sédentarisés depuis des siècles.
À quand une réelle utilisation des fonds européens pour faciliter l'intégration de ces populations ? Ils ne représentent que quelques milliers de personnes, soit un des taux  dans les plus faibles de l'UE, à comparer avec les 100 000 Roms roumains estimés en Espagne et comme en Italie.

Il est grand temps de réviser la stratégie nationale proposée par Nicolas Sarkozy, qui à l'heure actuelle ne contient aucune mesure réelle d'intégration des Roms, et qui ose prétendre que les Roms bénéficient des mesures de droits communs concernant la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.
Tous ceux qui s'intéressent au sujet savent ce qu'il en est.

Sans l'accompagnement social nécessaire et ce conformément à la circulaire d'août 2012, les Roms principalement citoyens européens, continuerons d'être ballotés d'une commune à l'autre, suscitant des tensions des deux côtés des barrières de ces camps ghettoïsant et stigmatisant des hommes et des femmes et surtout des enfants dont on entrave tous les jours un peu plus la capacité à s'intégrer au mépris des droits les plus fondamentaux, et notamment des droits à la santé et à l'éducation.

Arrêtons d'alimenter les haines.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche