Russie : justice pour Natalia Estemirova

Russie : justice pour Natalia Estemirova

Je viens de signer cette pétition et vous invite à en faire de même.

Cette chercheuse de l’organisation Memorial enquêtait sans relâche sur les violations des droits humains en Tchétchénie. Deux ans après son assassinat en juillet 2009, l’enquête est toujours au point mort. Joignez votre voix à celles qui demandent justice pour Natalia Estemirova et réclament que les défenseurs des droits humains travaillant en Tchétchénie soient protégés.

La militante des droits humains Natalia Estemirova a été enlevée par des hommes armés devant chez elle à Grozny (Tchétchénie) le 15 juillet 2009. Son corps criblé de balles a été retrouvé le même jour en Ingouchie, la république voisine. Deux ans plus tard, les autorités russes n'ont toujours pas mené d'enquête exhaustive sur le meurtre de cette femme et personne n'a été déféré à la justice dans le cadre de cette affaire.
Les défenseurs des droits humains qui travaillent aujourd'hui sur place continuent de risquer leur vie dans un environnement extrêmement hostile.

SIGNEZ LA PETITION CI-DESSOUS  adressée au président russe et au président du Comité d'enquête :

Monsieur le Président, Monsieur le Président du Comité d'enquête,

Je m'adresse à vous pour vous faire part de ma préoccupation quant au fait que deux ans après l'assassinat de la militante des droits humains Natalia Estemirova, les autorités russes n'ont toujours pas mené de véritable enquête sur le meurtre et que personne n'a encore été déféré à la justice.
Je constate avec inquiétude que les enquêteurs ont manifestement négligé les pistes conduisant à la possible implication dans cet assassinat de responsables de l'application des lois tchétchènes, désignant en revanche comme principal suspect un combattant tchétchène. La crédibilité de cette thèse est pourtant remise en cause par des incohérences existant dans les éléments censés prouver l'implication d'activistes dans le meurtre, par l'absence de mobile et par le refus d'exploiter des pistes pertinentes et de recueillir des éléments de preuve potentiellement capitaux.

Je suis également profondément inquiet de constater que, deux ans après le meurtre de Natalia Estemirova, la situation des militants des droits humains en Tchétchénie ne montre pas de signe d'amélioration. Les défenseurs des droits humains qui travaillent sur place sont toujours régulièrement la cible de menaces et d'actes de harcèlement.

Je vous prie instamment de :

faire en sorte qu'une enquête indépendante, impartiale et exhaustive soit menée sur le meurtre de Natalia Estemirova, et envisage y compris l'implication possible de responsables des pouvoirs publics et de membres d'organes chargés de l'application des lois ;
veiller à ce que tous les responsables présumés soient déférés à la justice ;
garantir que les militants des droits humains puissent travailler en Tchétchénie librement et sans craintes de représailles.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche