Sources d'énergie renouvelable : une proposition insuffisante au vu des objectifs de l'Accord de Paris

Sources d'énergie renouvelable : une proposition insuffisante au vu des objectifs de l'Accord de Paris

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 17 janvier 2018 concernant la promotion de l'utilisation de l'énergie produite à partir de sources renouvelables.

En l’état actuel des politiques énergétiques, en 2030, on atteindra une consommation d’environ 24,3 % d’énergies renouvelables. Cette estimation est en-deçà du niveau contraignant minimal de 27 % à atteindre d’ici 2030, établi au niveau de l’Union pour respecter ses engagements pris lors de l'Accord de Paris sur le climat.

Dans ce contexte, le Parlement européen a adopté une proposition de directive relative à la promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de sources renouvelables.

Si les bases de cette proposition sont bonnes et les objectifs plus ambitieux que ceux présentés par la Commission, elle reste cependant insuffisante pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris.

La majorité parlementaire a notamment voté contre l’objectif de 45 % d’énergies renouvelables d’ici 2030 et contre le caractère contraignant d’objectifs nationaux pour les États membres.

L’UE et ses États membres sont encore loin d’élaborer des politiques qui permettent aux États membres d’atteindre les objectifs et donc engagements qu’ils se sont eux-mêmes fixés en signant l’Accord de Paris. Je trouve cela pour le moins regrettable.

C’est pour ces raisons que j’ai décidé de m’abstenir.

Retrouvez le proposition de directive adoptée ici.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche