Soutien aux candidat-e-s aux élections législatives

  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_term_node_tid_depth::operator_options() should be compatible with views_handler_filter_in_operator::operator_options($which = 'title') in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/modules/taxonomy/views_handler_filter_term_node_tid_depth.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 0.
Soutien aux candidat-e-s aux élections législatives

L’arrivée à la tête de l’Etat d’un nouveau Président de la République nous a fait pousser un immense « Ouf » de soulagement.  La réélection de Nicolas Sarkozy aurait été une véritable catastrophe. Nous savions comment il aurait poursuivi sa casse des services publics, de la fonction publique et plus généralement de l’ensemble des acquis sociaux. Son bilan comme son programme était clair. Austérité, austérité, toujours pour les mêmes. Pire, la campagne du second tour a ouvert les vannes des pires excès alimentant comme jamais la haine de l’autre et la campagne des législatives s'annonce sous les mêmes auspices.

Le Front de gauche a largement participé au changement notamment en sortant la campagne des présidentielles de sa torpeur, en osant affronter directement le Front national et en abordant un certain nombre de thématiques trop ignorées dans la campagne.
Sans la dynamique du Front de gauche, François Hollande n’aurait sans doute pas parlé de taxation des plus riches, de réforme des retraites, de coup de pouce au SMIC ou de modifications du traité austéritaire et du statut de la BCE…
Pour autant, rien n’est acquis et pour transformer l’essai, il faut continuer à construire cette dynamique citoyenne qui a soulevé tant d’espoirs, être à la hauteur des enjeux et envoyer à l’Assemblée nationale le plus grand nombre possible de député(e)s du Front de Gauche pour peser sur les choix politiques des cinq années qui viennent.
C’est pourquoi je vous invite à voter largement pour nos candidates et candidats les 10 et 17 juin prochain.
Plus que jamais vive le Front de Gauche !

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche