Soutien à la grève générale du 29 Mars en Espagne

Soutien à la grève générale du 29 Mars en Espagne

Le Parti de la gauche européenne exprime son soutien à la grève générale appelée par les syndicats espagnols UGT et CCOO pour le 29 Mars, en réponse à la réforme du travail régressive imposée par le gouvernement de droite du Parti populaire (PP).

Apparemment, pour le PP, les terribles mesures d'austérité dictées par la Commission européenne, les marchés financiers et la Banque centrale européenne (BCE) ne suffisent pas. Ce gouvernement de l'ultradroite y ajoute maintenant une réforme du travail qui, non seulement n'a pas été discutée avec les syndicats, mais en plus revient sur les droits des travailleurs conquis en Espagne pendant les années de la démocratie. Avec ce gouvernement, c'est le retour à l'époque de la dictature de Franco, où les entrepreneurs pouvaient appliquer leurs règles contre les travailleurs, dégradant toujours plus les conditions de travail, précarisant les travailleurs et abaissant au maximum les salaires globaux, directs et indirects.

Ce gouvernement espagnol agit en totale cohérence l'offensive des forces libérales qui organisent des mesures similaires dans le reste de l'Europe. Ils profitent de la crise financière pour démanteler l'État-providence et faire peser sur les épaules des travailleurs le coût de la crise. C'est le sens des politiques d'austérité.

Le PGE rejette ces mesures et soutient pleinement toutes les mobilisations sociales, les travailleurs et les protestations qui se déroulent. Les résistances populaires sont le seul moyen de porter de vraies solutions.

Celles-ci se trouvent dans le rôle central de l'intervention publique et de l'investissement public. D'importants investissements peuvent être financés grâce à la taxe sur les transactions financières et un changement du rôle de la BCE dont le but principal doit être la création de millions d'emplois, des emplois stables et bien rémunérés. C'est le moyen de répondre aux besoins sociaux des personnes tout en gardant des cadres pour une solidarité collective.

Toutes ces propositions, le Parti de la gauche européenne entend les discuter avec des forces et des personnalités d'horizons et de pays divers lors d'un « sommet européen alternatif les 30 et 31 Mars à Bruxelles.

Bruxelles, le 27 Mars 2012

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche